Que faire en cas d'urgence ?

Langue, lèvres ou joues blessées
  • Nettoyez la bouche avec une solution de chlorhexidine sans alcool ou rincez la bouche à l'eau froide.
  • Donnez un médicament contre la douleur (en évitant l'aspirine).
  • En cas d'hématome, appliquez du froid pour éviter les gonflements (pas de contact direct glace/peau).
  • En cas de saignement, appliquez une compresse, comprimez fortement. Si le saignement persiste, orientez la personne vers les urgences de l'hôpital, appelez au préalable de 15 (ou le 112 avec un portable)


Dent fracturée
  • Récupérez le morceau de dent et conservez-le de préférence dans du lait UHT, sinon du sérum physiologique, ou défaut dans la salive de la personne.
  • Le traitement doit être réalisé rapidement : plus la fracture est proche de la pulpe (nerf), plus il y a urgence à se rendre chez le chirurgien-dentiste.


Orthodontie : appareils, attaches et fils orthodontiques cassés
  • Si le fil est cassé, retirez-le si possible. Sinon, protégez les joues, lèvres et langue avec la cire orthodontique, des compresses, ou à défaut du chewing-gum.
  • Si les bagues et attaches sont fichées dans la lèvre ou les joues (ou si les attaches ou le fils pénètrent dans les plaies), dégager les immédiatement, puis amenez l'enfant chez son orthodontiste.


Choc sous le menton
Adressez la personne chez le chirurgien-dentiste. Il vérifiera les articulations des mâchoires et recherchera les fractures dentaire éventuelles.

Si la dent saigne ou si la dent bouge
Adressez la personne chez le chirurgien-dentiste, même pour une dent de lait, car il y a risque de tache pour la dent définitive.

Si la dent définitive est tombée
  • Recherchez la dent le plus vite possible.
  • Prenez la dent par la couronne.
  • Passez-la à l'eau du robinet si elle est souillée.
  • Ne touchez pas, ne grattez pas la racine.
  • Si vous le pouvez, remettez la dent en place et maintenez-la avec une compresse sinon mettez-la de préférence dans du lait UHT, sinon du sérum physiologique, ou à défaut dans la salive de la personne.
  • Conduisez la personne immédiatement chez le chirurgien-dentiste. Plus la réimplantation est rapide (dans la demi-heure qui suit le traumatisme) et meilleures sont les chances de succès.
  • On réimplante pas une dent de lait, mais le contrôle chez le chirurgien-dentiste reste indispensable.
Quel que soit le traumatisme...

Veuillez me contacter au 0142610128.
Le bilan orthodontique
Si un traitement orthodontique est envisagé, l'orthodontiste va prescrire des examens complémentaires (radiographies, moulages en plâtre, quelquefois photographies), faire un bilan clinique précis (avec des mesures et des constructions) pour proposer un plan de traitement adapté à la situation particulière du patient.

A ce moment, le patient (et sa famille) seront informés du type d’appareil nécessaire (Plusieurs appareils différents peuvent être nécessaires au cours d’une même phase de traitement), de la durée prévisible du traitement ou de la phase de traitement concernée ; La durée ne peut être qu’approximative car elle dépendra de la coopération du patient, d’une réponse individuelle au traitement qui n’est jamais totalement identique et d’un degré d’incertitude sur la croissance faciale résiduelle ou la persistance d’une parafonction comme la déglutition avec interposition de la langue.

C’est à ce moment que sera recueilli le consentement éclairé après avoir débattu de l’amélioration attendue, des contraintes et des risques éventuels du traitement ou de l’abstention de traitement.

Les malformations les plus fréquentes sont dues à :
  • La déformation des arcades dentaires liés à : la succion du pouce ou d'un autre doigt, l'interposition de la langue pendant la déglutition, la respiration par la bouche qui modifie la posture de la langue
  • Des dents trop grosses pour la taille de la bouche ou inversement,
  • Un décalage entre la croissance des deux mâchoires (squelettique)
  • L’absence d’une ou de plusieurs dents (agénésie)
  • Des dents incluses ou retenues dans la mâchoire