Fréquence des consultations
La consultation au cabinet dentaire doit être systématique au moins une fois par an pour un adulte et deux fois par an pour un enfant.

Cette habitude est à prendre dès le plus jeune âge. La fréquence personnelle de surveillance est à adapter avec le praticien en fonction du risque carieux, de l'efficacité du brossage, de l'état parodontal, des soins effectués.

L'absence de douleur dentaire n'est pas un signe d'absence de pathologie. Toute modification dentaire, gingivale ou buccale doit être un motif de consultation. La prévention et la prise en charge le plus tôt possible d'une pathologie sont les meilleures garants d'une bonne santé. De plus, le patient en consultant régulièrement diminue ses risques et donc sa durée de traitement dentaire.
Bienvenue

sur le Site du Docteur JAMOUS.
Spécialiste Qualifié en Orthodontie à PARIS 1ère,le Docteur vous propose des traitements individualisés à tout âge
Enfants: interception et prévention
Adultes: appareillages fixes en technique vestibulaire ou linguale,gouttières d'alignement (Invisalign)
Orthodontiste Référent (Hôpital Necker):traitement fentes labio-palatines

Recherche

par mot-clés

Docteur Mounir Antoine JAMOUS
"Orthodontiste"

Dr. Mounir Antoine JAMOUS, Praticien Attaché et Orthodontiste référent à l’Hôpital Necker-Enfants Malades à Paris - BOARD Européen en Orthodontie (Bruxelles- BELGIQUE) CES d'Orthopédie Dento-faciale (Paris V) CES Biologie de la bouche (Paris V) DU d'Orthodontie Pédiatrique (Paris VI)

18, rue des Pyramides
75001 PARIS
Tél. : 01 42 61 01 28

Remboursement de l'orthodontie
L'assurance maladie obligatoire limite sa prise en charge pour les traitements commencés avant le seizième anniversaire du patient. L’équivalent d’un semestre TO90 indépendamment de l’âge peut être obtenu dans le cas d’un traitement orthodontique préparatoire à une chirurgie des maxillaires.

La lettre clé correspondant aux actes d'orthodontie est TO ou ORT. Il existe plusieurs actes pris en charge ; La réalisation des examens complémentaires concourant au diagnostic (Moulages et analyse céphalométrique), le traitement actif, la surveillance, la contention. Le traitement des dysmorphoses, par période de six mois est côtée TO90 avec un plafond de 3 ans. (Ce remboursement n’a pas été réévalué par l’assurance maladie depuis plus de vingt ans et ne correspond plus au coût économique réel d’un traitement orthodontique avec des moyens modernes et en amélioration constante).

La première année de contention est côtée TO 75, la deuxième année, lorsqu’elle est nécessaire TO 50. Les séances de surveillance, entre deux phases de traitement actif sont cotées TO5. Deux séances sont possibles par semestres.

L’entente préalable est nécessaire pour chaque renouvellement semestriel des soins.