Coloration et teinte
Vous n'êtes pas satisfait de votre sourire, pourtant, votre bouche est saine et sans carie. La teinte un peu jaune, des taches inélégantes ou des écarts de teinte entre les dents donnent à votre sourire un aspect disgracieux. Votre praticien saura en préciser la raison.

Vos dents sont trop jaunes, pas assez éclatantes à votre goût?

La couleur naturelle des dents oscille entre le jaune et le blanc. Jamais tout à fait jaune, mais jamais vraiment blanc, entre les deux.
C'est la nature qui a choisi votre teinte, sauf dans quelques cas, avec la prise de certains médicaments par exemple.


Votre sourire présente des colorations disgracieuses ?

La surface de certaines dents présente des colorations plus sombres, il s'agit certainement du tabac ou de certaines boissons comme le thé ou le café consommées
fréquemment. Plus claires, il peut s'agir d'une fluorose, c'est-à-dire une conséquence d'une trop forte absorption de fluor.


Vos dents ne sont pas toutes de la même teinte ?

Certaines dents peuvent avoir reçu un choc et réagir par une altération de leur éclat.
Votre dent est peut-être dévitalisée, et n'a donc plus l'éclat d'une dent vivante.
Il peut aussi s'agir d'une prothèse dont la teinte n'est pas adaptée.

Bien qu'aucune de ces situations ne présente de problèmes de santé, il est important que vous vous sentiez bien dans votre sourire.
Remboursement de l'orthodontie
 - L'assurance maladie obligatoire limite sa prise en charge pour les traitements commencés avant le seizième anniversaire du patient. L’équivalent d’un semestre TO90 indépendamment de l’âge peut être obtenu dans le cas d’un traitement orthodontique préparatoire à une chirurgie des maxillaires.

La lettre clé correspondant aux actes d'orthodontie est TO ou ORT. Il existe plusieurs actes pris en charge ; La réalisation des examens complémentaires concourant au diagnostic (Moulages et analyse céphalométrique), le traitement actif, la surveillance, la contention. Le traitement des dysmorphoses, par période de six mois est côtée TO90 avec un plafond de 3 ans. (Ce remboursement n’a pas été réévalué par l’assurance maladie depuis plus de vingt ans et ne correspond plus au coût économique réel d’un traitement orthodontique avec des moyens modernes et en amélioration constante).

La première année de contention est côtée TO 75, la deuxième année, lorsqu’elle est nécessaire TO 50. Les séances de surveillance, entre deux phases de traitement actif sont cotées TO5. Deux séances sont possibles par semestres.

L’entente préalable est nécessaire pour chaque renouvellement semestriel des soins.