Coloration et teinte
Vous n'êtes pas satisfait de votre sourire, pourtant, votre bouche est saine et sans carie. La teinte un peu jaune, des taches inélégantes ou des écarts de teinte entre les dents donnent à votre sourire un aspect disgracieux. Votre praticien saura en préciser la raison.

Vos dents sont trop jaunes, pas assez éclatantes à votre goût?

La couleur naturelle des dents oscille entre le jaune et le blanc. Jamais tout à fait jaune, mais jamais vraiment blanc, entre les deux.
C'est la nature qui a choisi votre teinte, sauf dans quelques cas, avec la prise de certains médicaments par exemple.


Votre sourire présente des colorations disgracieuses ?

La surface de certaines dents présente des colorations plus sombres, il s'agit certainement du tabac ou de certaines boissons comme le thé ou le café consommées
fréquemment. Plus claires, il peut s'agir d'une fluorose, c'est-à-dire une conséquence d'une trop forte absorption de fluor.


Vos dents ne sont pas toutes de la même teinte ?

Certaines dents peuvent avoir reçu un choc et réagir par une altération de leur éclat.
Votre dent est peut-être dévitalisée, et n'a donc plus l'éclat d'une dent vivante.
Il peut aussi s'agir d'une prothèse dont la teinte n'est pas adaptée.

Bien qu'aucune de ces situations ne présente de problèmes de santé, il est important que vous vous sentiez bien dans votre sourire.
Le bilan orthodontique
 - Si un traitement orthodontique est envisagé, l'orthodontiste va prescrire des examens complémentaires (radiographies, moulages en plâtre, quelquefois photographies), faire un bilan clinique précis (avec des mesures et des constructions) pour proposer un plan de traitement adapté à la situation particulière du patient.

A ce moment, le patient (et sa famille) seront informés du type d’appareil nécessaire (Plusieurs appareils différents peuvent être nécessaires au cours d’une même phase de traitement), de la durée prévisible du traitement ou de la phase de traitement concernée ; La durée ne peut être qu’approximative car elle dépendra de la coopération du patient, d’une réponse individuelle au traitement qui n’est jamais totalement identique et d’un degré d’incertitude sur la croissance faciale résiduelle ou la persistance d’une parafonction comme la déglutition avec interposition de la langue.

C’est à ce moment que sera recueilli le consentement éclairé après avoir débattu de l’amélioration attendue, des contraintes et des risques éventuels du traitement ou de l’abstention de traitement.

Les malformations les plus fréquentes sont dues à :
  • La déformation des arcades dentaires liés à : la succion du pouce ou d'un autre doigt, l'interposition de la langue pendant la déglutition, la respiration par la bouche qui modifie la posture de la langue
  • Des dents trop grosses pour la taille de la bouche ou inversement,
  • Un décalage entre la croissance des deux mâchoires (squelettique)
  • L’absence d’une ou de plusieurs dents (agénésie)
  • Des dents incluses ou retenues dans la mâchoire